منتديات الفنون
هل تريد التفاعل مع هذه المساهمة؟ كل ما عليك هو إنشاء حساب جديد ببضع خطوات أو تسجيل الدخول للمتابعة.

الحايك القيرواني

اذهب الى الأسفل

الحايك القيرواني Empty الحايك القيرواني

مُساهمة من طرف leila في الثلاثاء ديسمبر 14, 2010 2:25 am

L’originalité du haïk de kairouan, tissu sanscouture, drapé autour du corps, réside d’abord dans le lainage danslequel il est tissé, une matière si légère, si aérienne qu’on auraitdit une dentelle arachnéenne, ensuite dans la manière don...tles femmes de Kairouan le portent. A la différence des autrestunisiennes qui se voilent la face d’un ajar, d’une khama ou d’uneaasaba, les kairouanaises, en guise de cet accessoire, avantagent la«tghanbiza» (les deux pans du haïk réunis et retenus par la main sur latempe). de couleur écrue ou noire, selon les circonstances, le haïkkairouanais est toutefois de nos jours une denrée quasiment rare.

Remplacéspar d’autres types de voiles, le haïk kairouanais ou le sefsaritunisois reproduisent les valeurs fondamentales de notre patrimoineancestral dont l’un des aspects, celui du costume, est célébré par unejournée dédiée à l’habit traditionnel.

Adel LATRECH
Source: La Presse
الحايك القيرواني Women+wearing+sifsari+sefsari

الحايك القيرواني Moz-screenshotالحايك القيرواني Moz-screenshot-1
leila
leila

انثى عدد الرسائل : 81
السٌّمعَة : 6
نقاط : 59
تاريخ التسجيل : 17/10/2007

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

الحايك القيرواني Empty رد: الحايك القيرواني

مُساهمة من طرف leila في الثلاثاء ديسمبر 14, 2010 2:26 am

Le sefseri (arabe : سفساري), également orthographié safsari ou sefsari, est un voile traditionnel féminin portée en Tunisie.

Il est composé d'une large pièce d'étoffe couvrant tout le corps de la femme. Il est en général de couleur crème en coton, satin ou soie.

Il est porté par les femmes par pudeur et pour éviter les regards masculins. ( wiképidia)



Il y a différents types de sefsari :

sefsari avec targuia ( khama ?) de couleur noire pour couvrir le visage.

Sefseri & khama

sefsari avec lahfa mesria (egyptienne) plus longue que la targuia

sefsari avec assaba (voile servant à masquer le visage des femmes en sefsari porté sur le front ou la tête. Il est noir en laine et des fois rouge).

Femme portant la " aâssaba " , Femme portant le " Aâjar " ,Femmes de Tunis

les juives tunisiennes portaient le sefseri d'une manière distincte :elles le portaient avec une koufia qui couvraient leurs têtes.Juives tunisiennes



" La partie essentielle et caractéristique de cette tenue est un chapeau conique long et pointu,sorte de henin lamé d'or retenu par un foulard noué : c'est la Koufia .

Selon la légende,"ce "bonnet pointu" serait une marque infamante qu'Isabelle la catholique imposait aux sorcières et que les maures ont maintenue.Quoiqu'il en soit,c'est sans complexe que la femme juive tunisienne arborait son hénin.. "



Le haîk,authentiquement kairouanais,est une longue étoffe - 6m x 2,20m - enroulé puis maintenu à la taille par une ceinture et ramené ensuite sur les épaules pour y être fixée par des fibules.



Il peut être blanc ou noir par deuil parait-il à un "bey" (souverain ) décédé.

Autrefois, l'usage du noir est quotidien tandis que le blanc est réservé aux cérémonies familiales. mais les jeunes filles préfèrent toujours le blanc au détriment du noir porté par les femmes mûres.Kairouanaise... katla el ghanbouz

Une fois lavé il fallait l'étirer "jabbed" chez " Baëk Gdah ".

Les andalous auraient modifié la fabrication du haîk.

La technique utilisée s'appellerait :sefsari !(?).Ce dernier est plus léger et moins encombrant.

En fait ,le haîk est porté dans presque tous les pays du Maghreb.

En Algérie,autrefois pour sortir,les femmes se drapaient d'un haîk de couleur blanche et de soie.

Haîk algérois , Algéroise dans son intérieur

Il était tissé dans les grandes cités d’Alger, Blida, Médéa, Miliana, Tlemcen et Laghouat; les voiles de ces dernières villes étaient de soie et de laine très blanche.

Haîk de cérémonie- Algérie

Elles le portaient généralement avec une voilette blanche qui cache son visage ne laissant apparaître que les yeux,appelée jaar (arabe:جعار ).Femme portant un haîk algérois avec une voilette blanche

Un mode vestimentaire algérois plus ancien : Les femmes portaient au dessous de leurs haîk,un seroual ,une sorte de pantalon rond et gonflé ( "seroual echelka" ?,"seroual mdaouer" ?).Haîk algérois avec " seroual mdaouer " (?)

Au Maroc ,Le haik est encore vivant dans les rues de Taroudant par pudeur et discrétion , certaines femmes le portent traditionnellement bleu Haîk bleu , blanc à EssaouiraEssaouira : Femme portant le haïk . Porté de manière à ce que le visage et le corps soit entièrement dissimulé, un oeil découvert délicatement et timidement par la "ouina".

A Chefchouaen, le haïk est exposé parmi les autres articles de l’artisanat marocain dans des magasins à Souika. Considérée parmi les anciens costumes féminins, cette tenue traditionnelle est fabriquée en coton ou en laine de mouton et ornée de fils en soie.

Les anciennes chefchaounies ont l’habitude de porter le haïk pour se rendre au Hammam (bain maure), situés aux environs de la place Outa Hammam. Ce site historique où se trouve la grande mosquée revêt, chaque vendredi à l’heure de la prière du dohr, une ambiance de fête. En plus des hommes habillés en tenues traditionnelles, les femmes s’y rendent pour faire leur prière avec leur Haïk blanc ou de couleur jaune safran.La place Outa Hammam est aussi le lieu de passage des cortèges de la mariée arborant le haïk pour se rendre au bain maure.

Le haïk, considéré parmi le patrimoine artisanal marocain, est présent dans les grandes expositions organisées dans la région dont le musée ethnographique de Tétouan.Marocaine en haîk

A l’indépendance du Maroc en 1956, les femmes marocaines sont devenues de plus en plus actives en dehors de leurs foyers, le haïk est remplacé alors par la Djellaba qui est en faite un habille pour les hommes.



"Au temps de la révolution algérienne,les bidasses français installés à Alger appelaient les femmes en haik "des fantômes" ".

Certaines parmi ces femmes dissimulaient les armes sous leurs voiles blancs défiant l’oppression de l’armée française.Photo

En Tunisie,"Ces silhouettes portant un sefsari font partie de l'image d'Épinal de la Tunisie au même titre que les maisons blanches et bleues de Sidi Bou Saïd".

Il y a un proverbe ancien à Tunis qui dit " illi yaamil mraa ,yamlilha sefseri" (الي يعمل مرا يعمللها سفساري ): " celui qui épouse une femme,lui achète/ lui fait porter un sefsari " !!



Certains pensent que le haîk est une importation turque ici .

D'autres estiment que ce costume vient tout droit de l'Inde.

Le haîk ou le sefsari ne serait qu'un sari blanc ! ici

( Wiképédia : Le sari (साड़ी en hindi) est un vêtement traditionnel porté par des millions de femmes indiennes dont l'origine remonterait vers 100 av. J.-C.. C'est une des rares habitudes vestimentaires à avoir été conservée par le temps. Le sari est une large bande de tissu d'environ 1 m 20 de large sur 5 à 6 m de long. Sa technique de drapé varie selon les régions, les castes, les activités, les religions, etc.)

Selon plusieurs articles que j'ai trouvés sur la toile,ce drapé serait hérité de la tradition romaine ou greco-romaine.

http://www.kairouan.org/fr/culture/traditions/haik.htm>ici , ici et ici

vanitas.fr :Radioscopie du drapé



Actuellement,la jeunesse est de moins en moins enclin à vouloir porter ces choses.

Certaines femmes âgées continuent encore à porter cet habit traditionnel.

Une vieille de Tunis









" Pourquoi parlerai-je seulement des Algéroises ? Haïk blanc de Tunis, d’Alger, d’Oran ou de Ghardaïa, m'leya noire de Constantine et de Bône, haïk des pauvres et haïk des riches, haïk qui garde les secrets que la femme lui confie.

Comment faites vous, femmes d’Algérie, pour que votre haïk ne glisse pas de votre tête sur vos épaules et de vos épaules à vos pieds ? A Constantine et à Bône, vous enfilez votre m'leya noire comme une gandoura, et vous l’ajustez par une épingle ou une fibule. Mais ailleurs ? A Alger, à Oran, à Tunis, à Ghardaïa ? Le Créateur (Loué soit Son nom) vous a-t-Il faites avec une troisième main dont vous seules connaissez l’existence et l’utilité ?

Comment faites vous lorsqu’il y a du vent, ou qu’il pleut, quel est votre secret, ce secret que les femmes passent à leurs filles en riant entre elles de l’ignorance des hommes ?

Peu à peu, j’ai découvert vos trucs, les trucs que vos mères vous ont appris lorsque vous avez eu l’âge de votre premier haïk, comme d’autres ont l’âge de leurs premières chaussures à talon.

Oui, je sais, j’ai si souvent vu mes femmes de ménage se draper dans la pièce d’étoffe libre, puis en passer les bords dans la ceinture du sarouel ou de la jupe, je sais comment ça marche. Mais quand même, le haïk contient un mystère que j’espère ne jamais percer, habb’ rabbi.

Plier le voile vers l’intérieur sur les tempes, le retenir d’un côté sous l’aisselle en serrant le bras, et certainement d’autres moyens encore dont je ne me souviens pas ou que je n’ai pas surpris ; et à Oran et Tunis, votre bouche étant libre de la voilette des Algéroises que vous ne portez pas, je vous ai vues tenir les pans du voile dans votre bouche.

Lorsque votre haïk est en laine, comme je vous en ai vu dans les Aurès, vous avez l’avantage que le tissu s’accroche et ne glisse pas sur vos cheveux ou votre foulard de tête. Mais lorsque en ville vous portez un haïk de nylon, il faudrait que vous enfonciez une épingle à chapeau dans le voile et dans vos cheveux, comme ma grand-mère faisait pour que son chapeau de paille ne s’envole pas dans les courants d’air de l’été.

Votre haïk tient sur votre tête et vos épaules parce que vous l’avez appris de votre mère, qui l’a appris de sa mère, qui l’avait appris de sa mère, et ainsi depuis que les femmes du Maghreb s’habillent de blanc pour sortir (...)

Haïk, habit de modestie qui rend la riche semblable à la pauvre et la pauvre égale à la riche. Peu importe ce que vous portez sous votre haïk, sarouel de coton ou de velours, chemise de nylon ou de soie et brocards, bijoux de pacotille ou lourds colliers de sequins et de thalers. Passée la porte de la maison, vous paraissez devant les hommes dans la rue comme vous êtes au regard de Dieu, toutes égales dans votre humilité."

Texte : si le haîk m'était conté


عدل سابقا من قبل leila في الثلاثاء ديسمبر 14, 2010 2:32 am عدل 1 مرات
leila
leila

انثى عدد الرسائل : 81
السٌّمعَة : 6
نقاط : 59
تاريخ التسجيل : 17/10/2007

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

الحايك القيرواني Empty رد: الحايك القيرواني

مُساهمة من طرف leila في الثلاثاء ديسمبر 14, 2010 2:28 am

الحايك القيرواني 35378_1480053331932_1551777631_31177821_3743234_n
leila
leila

انثى عدد الرسائل : 81
السٌّمعَة : 6
نقاط : 59
تاريخ التسجيل : 17/10/2007

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

الرجوع الى أعلى الصفحة


 
صلاحيات هذا المنتدى:
لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى